vendredi 21 juin 2013

L'affaire (?) Lagarde et sa correspondance

Et en France, cette affaire ne suscite pas ou peu d'intérêt sur l'essentiel si ce n'est remuer des remugles qui n'ont pas raison d'être. Journalistes, commentateurs et politiques de gauche ne se lassent pas de laisser "fuiter" commentaires nauséabonds ou "supposés que ..." : du Storytelling à l'état pur, un cas d'école mais très peu reluisant.... Résumons:

- une perquisition ILLEGALE a lieu au domicile de l'avocate Lagarde, haut personnage mondial au FMI;

- ceux qui perquisitionnent ramènent OU NON aux juges (au juge??) quelque chose: il est normal qu'on ne sache pas quoi: SECRET DE L'INSTRUCTION;

- la presse sort une copie d'une lettre manuscrite signée Lagarde, lettre non envoyée, que la presse annonce comme le fruit (unique? c'est vrai??, etc...) de la perquisition: brouillon? caricature? Amusement d'un dimanche pluvieux? Surtout surtout que le ton ne fait pas très Lagarde telle qu'on la connait, telle que sa réputation d'avocate brillante nous en informe, mais plutôt caricature d'une ironie mordante SI JAMAIS ELLE EST DE SA MAIN...

- cette lettre pourrait faire l'objet d'une expertise graphologique mais serait-ce légal vu qu'elle est le produit d'une perquisition illégale?

- supposons que via l'action du St Esprit Taubiranien, elle devient expertisable (la loi est devenue taubiranienne en France...) et qu'il s'avère qu'elle est de la main Lagarde, que signifie-t-elle vraiment? Sait-on si elle devait être envoyée? Est-ce une VRAIE lettre, manuscrite?? (Ils étaient si intimes pour qu'elle se mette à genoux la puissante avocate d'affaires américaine pour écrire une telle lettre de soumission???? ON N'EN SAIT RIEN !!!!

- LE PLUS GRAVE : QUE FAIT CETTE LETTRE DANS LA PRESSE? VENUE D'UN JUGE DU MUR DES CONS???? Pourquoi juste cette lettre et rien d'autre: y -a-t-il t autre chose??? La rumeur tue....

-  Un bris du secret de l'instruction n'est-il pas punissable aux yeux de la VRAIE loi, pas la taubirabienne.... Ne doit-on pas chercher qui, comment, pourquoi etc.... A QUI LE CRIME PROFITE??? Même si telle lettre ne sert strictement à rien que d'être "éventuellement" utile à une certaine gauche mal en point ou à un ou des journalistes en mal de notoriété: POURQUOI???

et cela peut durer longtemps ??? (extrait de Challenges avec AFP)

Le chômage devrait continuer de grimper fin 2013 pour atteindre 10,7% en métropole, très proche du record historique, selon les chiffres publiés jeudi 20 juin par l'Insee qui mettent à mal l'objectif du président François Hollande d'inverser la courbe d'ici décembre.
Pour la France entière (Départements d'Outre-mer compris), le taux atteindrait 11,1% au dernier trimestre, précise l'Insee. Le taux record en France - 10,8% en métropole - a été atteint en 1994 et 1997 (11,2% avec les Dom en 1997).
Le taux de chômage, mesuré par l'Insee selon les normes du Bureau international du travail, croît depuis sept trimestres. Il était à 10,4% (10,8 avec les Dom) au premier trimestre. Depuis septembre, François Hollande table sur une inversion de la courbe du chômage pour fin 2013.
Hollande continue de croire à une inversion du chômage
Malgré cette annonce, François Hollande a maintenu sa "volonté" de parvenir à une baisse du chômage "à la fin de l'année". "C'est la différence entre la prévision et la volonté, entre le pronostic et l'engagement", a dit le chef de l'Etat lors de son arrivée au salon aéronautique du Bourget.
"Qu'est-ce que nous dit l'Insee? Qu'il va y avoir une légère reprise économique au second trimestre, nous la constatons, et qu'il y a une décrue de l'augmentation du chômage, eh bien moi je veux qu'il y ait une décrue du chômage, pas de l'augmentation du chômage", a martelé François Hollande.
"Nous devrons donc ajouter des emplois d'avenir, des contrats de génération, le rapprochement entre demandeurs d'emploi et les entreprises qui ont des besoins qu'elles n'arrivent pas à satisfaire, de manière à ce que, à la fin de l'année, je dis bien à la fin de l'année, (...) on puisse avoir cette inversion", a-t-il expliqué.
"Je sais que c'est difficile", a reconnu François Hollande qui a réitéré qu'il "mobilisait tous les moyens" dans le combat pour l'emploi. "C'est ce message que je veux faire passer aux Français: on se bat contre le chômage, on se bat pour la croissance, on se bat pour la compétitivité, on se bat aussi pour l'exportation", a souligné le chef de l'Etat.
"Mettre le turbo"
Le ministre du Travail Michel Sapin a déclaré vendredi 21 juin  qu'il fallait "mettre le turbo dans la lutte contre le chômage" pour en inverser la courbe, comme s'y est engagé François Hollande. "Si nous mettons le turbo dans la lutte contre le chômage, la courbe du chômage s'inversera", a-t-il dit sur RTL au deuxième jour de la conférence sociale avec les partenaires sociaux.
"L'Insee fait des prévisions, étayées évidemment, un peu comme ici on a l'habitude faire des prévisions sur le résultat d'un match et pour autant on n'est pas certain que sa prévision, c'est le résultat", a dit le ministre. Il a toutefois admis que le chômage continuerait d'augmenter "jusque vers la fin de l'année". "La grande différence entre ceux qui font des prévisions et un gouvernement, c'est que les uns prévoient et les autres agissent", a-t-il ajouté.
Selon Michel Sapin, "l'objectif d'un gouvernement et c'est l'objectif de la grande conférence sociale c'est de voir quelles sont les actions, les décisions qui vont peser sur la réalité". "Dans toutes les périodes où il y a beaucoup de chômage il est du devoir de l'Etat d'offrir un certain nombre d'emplois pour des gens, particulièrement des jeunes, qui sont en grande difficulté", a ajouté le ministre. Il a en outre estimé que "la formation c'est décisif" et que le dispositif de "traitement social du chômage n'était pas encore suffisant", d'où la tenue de la conférence sociale.
Il y aura "une révolution en France (...) si on continue comme cela", a estimé de son côté sur Canal + le député souverainiste, Nicolas Dupont-Aignan, interrogé sur les dernières prévisions de l'Insee selon lesquelles le chômage devrait continuer de grimper fin 2013.
Selon lui, "on fait tout pour qu'il y ait du chômage. On a mis en place une politique de récession qui a échoué en Grèce, en Espagne, en Italie, au Portugal, et la France applique les recettes de ces fous furieux qui nous gouvernent à Bruxelles".
Pas d'inversion de tendance en 2013
L'Insee, dont les prévisions ne vont pas au-delà de la fin d'année, n'entrevoit pas d'inversion de tendance fin 2013 pour deux raisons: la France devrait continuer de détruire plus d'emplois qu'elle n'en crée et la croissance de la population active est "toujours dynamique" (+137.000 nouvelles personnes sur le marché cette année).
L'augmentation continuerait, mais "à un rythme ralenti", à raison d'un dixième par trimestre, souligne cependant l'Insee. Ce ralentissement tiendrait essentiellement "à une montée en charge des emplois aidés" (en partie subventionnés, dont les emplois d'avenir) qui permettrait à l'emploi non marchand de se redresser (+85.000 créations nettes d'emplois sur l'année, dont 71.000 au second semestre), explique Cédric Audenis, chef du département de la conjoncture.
Cette hausse dans le non marchand viendrait ainsi largement atténuer les destructions toujours très fortes dans les secteurs marchands non agricoles, que l'Insee anticipe pires en 2013 (113.000 destructions prévues, après 92.000 en 2012).
Ces secteurs privés, coeur de l'économie, vont continuer de pâtir de la crise. Au premier trimestre, l'institut avait mesuré une bonne "surprise" de seulement 8.000 destructions, une tendance qui ne devrait pas durer: l'Insee prévoit un solde négatif de 30.000 emplois au deuxième trimestre et 76.000 au second semestre.
"L'activité resterait terne"
Concernant les prévisions de croissance de l'Institut pour 2013, le PIB progresserait de 0,2 % au deuxième trimestre avant d’être stable lors du suivant (0 %) ainsi qu'au quatrième trimestre (+ 0,1 %).  " L’activité resterait terne d’ici à fin 2013", résume l’Insee.
(Avec AFP)

SINISTROSE:: les vrais générateurs cachés sont les journalistes et les communicants du gouvernement

Car depuis longtemps, on sait qu'ils sont un couple infernal et maudit, spécialistes de la manipulation et pour plusieurs, de stupidité crasse... souvent voulue d'ailleurs car source d'audience électoraliste et/ou télévisuelle.

Prenons quelques exemples:

- les chaines 24/24, les "en boucle" et les journaux TV tournent un ou 2 sujets EN BOUCLE, les accentuant et les mettant en scène par des mots et des images choisies POUR CELA: un ou 2 événements tristes en soi certes mais qui ne méritent pas tel traitement pendant disons 3 jours, avant de recommencer avec autre chose le 4° jour, montage en épingle. Quel est l'objectif ou la raison ? ils ne savent pas faire leur métier? ils ont des protecteurs à satisfaire? ils ont peur d'être remplacés? ou bien ils sont juste incompétents??? malhonnêtes ?? souvent sans doute.. il n'y a qu'à suivre , si on a cette possibilité (je l'ai et d'autres aussi...)  le fil brut de presse de l'AFP, disons, et mettre en // ce qui passe aux JT... SURPRISE !!

- exemple 2:  le chômage dépassera 11% à la fin 2013. Bon ! Journaliste, on se crédibilise en rigolant des mensonges hollandais qui a des fractures dans sa boule de cristal (sinon ailleurs...) et en faisant des caricatures géniales et talentueuses... mais voici pourquoi c'est générateur de sinistrose: a) 11% cela ne parle pas au citoyen lambda b) 9865 chômeurs de plus, non plus: cela angoisse car "à quand mon tour??" c) le CAC40 a perdu 2 et 7/8° points, non plus sinon "ah ça va mal"... Mais ça, ce n'est pas du journalisme.... c'est de l'enfumage !!! pour plomber l'énergie des vaillants...

Ce qu'il faudrait, à mon humble avis, TOUJOURS mettre en parallèle, le mois courant  # chômeurs Assedic, # chômeurs sans ressources plus total demandeurs d'emplois (chiffres et delta %) sur 12 mois glissants vs le nombre d'emplois vacants sur ce mois, par secteur ...

Ne pas oublier qu'il ya une différence (que le 11% n'identifie pas...) en un employé mis à pied, raisons économiques, avec une soulte conséquente de départ et 2 ans d'Assédic et un père de famille de 48 ans, 3 ados, mère à la maison,  couvert de dettes sans ressources.... Et la formation professionnelle, elle, on n'en parle plus? on fait quoi là ?????

MAIS TOUJOURS AVEC LE TOTAL EMPLOIS VACANTS FRANCE. On ne cite, globalemment mais pas précisément que ceux qui sont dans la m....de, sans dire qu'on recherche ACTUELLEMENT EN FRANCE  XYZ EMPLOIS A COMBLER..

 
Bien sûr cela ne peut être vendeur d'audience juste par une manchette, c'est trop long et non percutant; c'est révélateur mais veut la VERITE en France ??: à ce titre, c'est plus "payant en termes d'audience" le chômage est passé à 11%....

Puis, au même moment, identifier les solutions en place : disons,  RATP formera ses agents ou bien SNCF mettra à profit le % réservé à la formation de son chiffre d'affaires pour payer en tout ou en partie la formation professionnelle manquante aux demandeurs d'emploi recrutés et se constituera une banque de réserve (planification opérationnelle des effectifs : je faisais cela en 1965 comme DRH) ou encore l'Etat offre actuellement des formations initiales/complémentaires d'électriciens de maintenance couplées avec les centres départementaux de formation professionnelle et la SNCF (disons) et PUBLIER CELA !!!! ;

ou encore cette semaine l'ANPE subventionne 8.000 formations dans les métiers de bouche dans la région PACA  en prévision de la demande été 2014 et suivantes....qui, elles, seront ensoleillées (la boule Hollandaise...) donc demande accrue dans ce secteur sur la Méditerranée etc... et PUBLIER : VOICI COMMENT FAIRE !!!!

Il faudrait chaque semaine que les émissions mags phare (citons Le Grand Journal en perte d'audience.. et d'autres à la fin du JT midi France 2 par exemple mais il y en a d'autres F3, la chaine emploi que l'on a injustement enlevée des bureaux de poste [j'étais à l'origine de cette initiative en Creuse mais on amis fin à mon CDD parce que je risquais de franchir le cap des 56,5 ans durant le CDD et le projet DEJA financé est tombé à l'eau...sans suivi] 

...et les JT indiquent dans une courte rubrique que par exemple, en ce moment, SNCF recrute 2 000 agents et RATP 200 agents de maintenance, en bas de l'écran le numéro s'affiche, assez longtemps pour le noter !!! (exemples) 

Mais, surtout,  consacrer à cette rubrique autant de temps que l'on consacre par exemple à l'entrevue d'un groupe rock anglais very U.K. ou d'un nouvel ( ou pas) écrivain faisant la promo €€€ de son livre (car cela c'est du commerce... Pas du service à la société)

Je termine cet exemple par ceci : chaque JT devrait se terminer soit par une bonne nouvelle, un sourire, une bonne blague:  TERMINER PAR UN ESPOIR (je n'ai pas dit blagounette car ça en en a PLEIN au mauvais endroit... PAR UN OU DES PITRES DE LA PIRE ESPECE, dont il faudrait vite se débarrasser....)

- autre 3° exemple: du haut de ses talonnettes, Valls gonfle ses petits biceps et lance en avant son menton matador en disant : "d'ici la fin de l'année on atteindra ou dépassera les 4.000 radars routiers installés. Cela est repris en choeur par les journalistes qui voudraient bien justifier et remercier le gouvernement pour leur niche fiscale qu'ils veulent encore améliorer. J'y reviendrai d'ailleurs.... Une honte !!!

Ce qu'il faudrait vu que le sujet est Sécurité routière et Santé Publique et non comment plumer les automobilistes en faisant de plus en plus de fric sur leur dos, c'est:

A) périodiquement, expliquer, mois par mois sur 12 mois glissants comparés, (exemple fictif en ce qui concerne les nombres)

- sur 2 colonnes : mars 2012 et mars 2013 et sans doute une 3° delta % entre février 2013 et mars 2013

Nombre d'accidents routiers:  1233456
Nombre d'accidents avec blessés : 12345
Nombre d'handicapés suite à des accidents routiers: 1234
Nombres d'accidents ayant causé la mort: 474
Nombre de morts suite à des accidents routiers : 1234


Et là les chiffres parleraient..... Et si, en plus, on va jusqu'à informer le public de la façon suivante (mais cela serait faire du VRAI journalisme... rares ceux qui le font !!):

➡ les radars routiers de toutes sortes:

- achat et installation : xxx € par radar et total cumulé par année achetés à qui?? par quel appel d'offres en quelle année? renouvelé quand, comment ??
- maintenance: yyy € par radar par mois et total du contrat accordé à qui ??? mêmes que précédemment...
- frais d'opérations, salaires totaux, locations, équipements de calcul et de transmission, frais de télétransmission, de maintenance du centre informatisé générateur de fric: total zzz € mensuel et annuel.

RESULTAT NET : ???? Milliards $ et leur affectation.  OU ????? A QUEL POSTE BUDGETAIRE??

car on cause bien de Santé Publique non? De Prévention routière?? Et non de gestion de la dette.....

jeudi 20 juin 2013

PEILLON (ter) recalé par le Sénat !!! mais c'est pas fini :: DANGER !!

 source: http://www.aleteia.org/fr/politique/actualites/la-theorie-du-genre-dans-le-primaire-recalee-au-senat-1738001

C’est une première victoire et non des moindres : l’amendement « Sommaruga » qui ouvrait la voie à l’enseignement obligatoire de la « théorie du genre » à l’école primaire vient d’être retiré par les sénateurs (1).

Cet amendement prévoyait une « éducation à l’égalité de genre » afin « de substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles, qui renvoient à la biologie, le concept de genre qui lui, au contraire, montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites » (2).

Pour Olivier Vial, porte-parole de l'Observatoire de la théorie du genre, il reste bien des combats à livrer après cette première bataille, d’autant que Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, « tente de minimiser l'influence de la théorie du genre à l’école »…pour mieux la faire avaler.

Cité le 29 mai par Libération (3), le ministre affirmait en effet : « Nous sommes pour l’égalité filles-garçons, pas pour la théorie du genre », tout en avouant un partenariat avec des associations LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) pour prévenir les discriminations.

C’est justement la mise en garde de l’Observatoire de la théorie du genre, car dès la rentrée prochaine, des cours d’éducation sexuelle seront obligatoires pour tous les élèves à partir de 6 ans, dont l’objectif serait de « dépasser la binarité historique entre féminin et masculin » (4).

Il faut lire, à ce sujet, le document présenté par le syndicat enseignant SNUipp-FSU, et intitulé « Eduquer contre l’homophobie dès l’école primaire ». Il est présenté comme un rapport commandé par Vincent Peillon à Michel Teychenné, membre du PS, homosexuel, chargé des questions concernant les personnes LGBT durant la campagne de François Hollande. Un rapport « concernant la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre afin de mettre en place des actions et mesures concrètes pour les prochaines rentrées, à appliquer dans les écoles et des établissements ».

En guise de mesures concrètes, il est proposé d’utiliser différentes entrées dans les apprentissages : « le questionnement des stéréotypes de genre ; les relations amoureuses et les différents types de familles, notamment par le biais de la littérature de jeunesse (avec des livres comme Papa porte une robe, L’histoire du petit garçon qui était une petite fille, ou encore Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi) ; l’éducation affective et sexuelle ».

« Des dizaines de livres évoquant l’homoparentalité ou l’homosexualité à destination des tout-petits sont édités depuis une quinzaine d’années par des maisons ayant pignon sur rue », révèle Le Figaro (7) dans un article intitulé « La théorie du genre s’immisce à l’école ».

Evoquant la théorie du genre, le député Berbard Debré écrit : « C’est une déviation, une folie, mais je crois même qu’il s’agit d’un crime. On n’a pas le droit d’aller contre la vérité et la théorie du genre est un mensonge. Cette théorie est plus dangereuse encore que le mariage et l’adoption par des couples homosexuels ; plus dangereuse car elle « tue » la nature. Il faudra donc une nouvelle fois se résoudre à refuser, à manifester, à dire la vérité » (8).
(1) http://www.theoriedugenre.fr/spip.php?article52
(2) http://www.theoriedugenre.fr/spip.php?article28
(3) http://www.liberation.fr/societe/2013/05/29/la-theorie-du-genre-pas-envisagee-au-ministere-de-l-education_906600
(4) http://www.theoriedugenre.fr/spip.php?article52
(7) http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/05/28/01016-20130528ARTFIG00664-la-theorie-du-genre-s-immisce-a-l-ecole.php
(8) http://www.bernarddebre.fr/actualites/voici_maintenant_le_retour_de_la_th__orie_du_genre

PEILLON (bis) ou devrait-on dire bisous avec la LGBT à l'école..... PRIMAIRE !!!!


Avancée homophile:
"C'est bien deux mamans: y en a une qui sert à quelque chose 
et l'autre à autre chose"
(extrait du dossier SNUipp/LGBT)



Peillon assure que l'enseignement de la théorie du genre ne fait "pas  débat" à l'école, mais en est-il de même dans la société ? Le Parlement et les Français ont-ils donné leur assentiment ?

"Il n'y a pas de débat sur la théorie du genre, on l'a dit à plusieurs reprises, aucun. Par contre ["en revanche", Monsieur le ministre philosophe de l'Education!], bien entendu, il faut lutter contre toutes les discriminations, à la fois de race, religieuse, et de l'orientation sexuelle, car elles causent de la souffrance"a déclaré  Vincent Peillon, lors du "Talk Orange-Le Figaro" mercredi 29 mai.

Le ministre compte sur le partenariat avec des associations LGBT et aussi une autre dont le nom m'échappe qui sonne comme Azareus ou qq chose comme cela...

PEILLON !! tu fais HONTE !!



Qui a lu ces textes ? 

Citation de Vincent Peillon (actuel ministre de l'Education nationale), dans le livre « Une religion pour la République  » ( p 277 ), paru en 2010 aux éditions du Seuil :

    « Car toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l’Eglise ».

Autre citation tirée de l’ouvrage de Vincent Peillon : " La Révolution française n’est pas terminée " (Seuil, 2008) :

    "La révolution française est l’irruption dans le temps de quelque chose qui n’appartient pas au temps, c’est un commencement absolu, c’est la présence et l’incarnation d’un sens, d’une régénération et d’une expiation du peuple français. 1789, l’année sans pareille, est celle de l’engendrement par un brusque saut de l’histoire d’un homme nouveau. La révolution est un événement méta-historique, c’est-à -dire un événement religieux. La révolution implique l’oubli total de ce qui précède la révolution. Et donc l’école a un rôle fondamental, puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever jusqu’à  devenir citoyen. Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi."

     N'a-t-il pas également déclaré :
     «  [Il faut ] arracher l’élève à tous les déterminismes : familial, ethnique, social, intellectuel » [afin de] « s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités ». 

           On comprend mieux maintenant pourquoi tout est programmé pour faire de nos enfants des abrutis illettrés plus faciles à manipuler.

Ca me turlupine et m'inquiète BEAUCOUP !!

Une chose me turlupine depuis longtemps: 

c'est le temps des affaires, temps d'orages, de pluies et de crues !! 

et il semble (sans préjuger de la Justice bien que ces temps-ci... même là, la botte Taubira est TRES présente..) la gauche et la droite deviennent, de plus en plaus, à mettre dans le même sac, même si on cherche à en camoufler un max à gauche (on est au pouvoir...). 

Au Centre, sosotte Bayrou pérore, dogmatique, tout seul du haut de sa chaire dans une église vide maintenant...

UDI a perdu voix et visibilité, (en-ont-ils jamais eu ???) 

Marine perdait son immunité (?? de qui cela vient ?? coups sournois ou pas ou storytelling qui recommence). 

Mélanchon , c'est étonnant, vu son discours, qu'il ne soit pas devant les juges pour appel à la désobéissance et à la violence et plus...

Duflot ben c'est Duflot pauvre elle, pas d'ailes et des jeans... chez les verts il y en a certains(nes) des plus compétents mais invisibles... sinon totalement muets protégeant ou leur maroquin ou leurs privilèges... ou par peur ou manque de courage réaliste...

 A l'autre bout de la gauche ben c'est rempli de nuls d'entre chez les nuls (cf le dernier "présidentiable...")

Les lois, décrets, règlements passent en douce le soir tard ou la nuit devant une poignée d'endormis....

Le Sénat se protège et sa cagnotte secrète, changeant en douce les règles de vote pour 2014 etc...

On ne VEUT PAS  réformer et mettre un régime de retraite EGALITAIRE pour TOUT le monde, politiques, cheminots sans chaudière au charbon juste un joystick !!, inclus et la liste est LOOOOOONGUE !!!

Une famille qui dépense 30-40% de plus que ses revenus s'en va direct en interdit bancaire et en faillitte; la France fait la même chose et plus.... et ON S'EN FOUT !!! ET ON CONTINUE faisant toujours plus de dépenses de fonctionnement peu ou pas d'investissements, toujours plus de taxes et d'impôts et de prélèvements... La Grèce avait (ou a encore) +/- 75% de son économie au noir et le reste en niches fiscales (exemple nos journalistes...) Ce sera (c'est) notre destin.....

Le Gouvernement MENT sans se cacher (exemple de ce que j'ai ici dit bien avant: au minimum dès le 15 décembre, Hollande, donc l'Exécutif au complet, SAVAIT pour Cahuzac.... La liste des 15-20 autres haut-placés aux paradis suissards ou autres reste cachée le temps de faire disparaitre les preuves...

 Et on reproche, sans gêne (sauf s'il y a du pétrole à protéger à la clef..) sans gêne donc, et on donne des leçons aux dictateurs africains, au bloc Iran-Syrie-Hezbollah très explosif, etc etc...DONNER DES LECONS : ON EXCELLE A CELA !

Si demain je vais voter la députation, les maires et le/la président ==> je serais PLUS qu'embêté....Mon embêtement aurait même dépassé le seuil du tolérable


Alors que me/nous reste-t-il pour faire entendre ma voix et remettre mon pays sur les rails...

jeudi 13 juin 2013

pourtant ce n'est pas dit pas n'importe qui....

Une amie (merci) me pointe sur un article du Figaro (édifiant !!) :

Nouvelle guerre mondiale - l'avis de Thierry Desjardins.


Thierry Desjardins.
Journaliste et Reporter, né en 1941,
> > > Directeur général adjoint du Figaro.
> > > Auteur d'un nombre considérable d'ouvrages politiques.
> > > Lauréat de l'Académie française.
> > > Prix Albert Londres 1975.
> > > Prix Louis Pauwels 2000.



 Déclaration du Directeur Général Adjoint du Figaro
> > >
> > > Il serait grand temps que nous nous apercevions -enfin- qu'une nouvelle guerre de religion a éclaté et, cette fois, à l' échelle planétaire.
Les Islamistes massacrent les chrétiens en Égypte, en Irak, aux  Philippines, en Indonésie, au Pakistan, au Nigeria, un peu partout. Malraux avait dit :
« Le XXIème siècle sera religieux ou il ne sera pas ».
On a bien l'impression que ce siècle qui commence va voir le déchaînement sans pitié d'un Islam renaissant, voulant dominer le monde et faire payer à la civilisation chrétienne les quelques siècles pendant lesquels elle a régné sur la planète.
Cette haine du chrétien dépasse de beaucoup tous les problèmes de la foi. En s'attaquant aux églises, aux prêtres, aux religieuses, aux fidèles, les islamistes veulent abattre la civilisation occidentale, la démocratie, le capitalisme, ce qu'ils appellent le « néo-colonialisme »,
la parité hommes femmes, les Droits de l'Homme, le progrès tel que nous le concevons.
Le XXème siècle a été marqué par l'affrontement Est-Ouest, le bloc communiste contre les pays « libres ». Marx, Lénine et Staline se sont  effondrés d'eux-mêmes sous les incohérences, bien souvent monstrueuses, de leur idéologie. Mais ils ont aussitôt été remplacés par Allah et son Prophète.
> > > Le Coran a pris la place du Communisme, le drapeau vert de l'Islam celle du drapeau rouge, les imams prédicateurs des mosquées celle des commissaires politiques.

Le XXIème siècle sera une guerre sans merci car les foules immenses du Tiers-monde islamisé (et des banlieues de nos grandes métropoles) sont autrement plus dangereuses que ne l'ont jamais été les chars du Pacte de Varsovie

 Nous pleurons, avec nos larmes de crocodiles habituelles, les coptes massacrés à Alexandrie et les chrétiens assassinés à Bagdad.
> > > Mais nous restons les bras ballants.
> > > Il faut bien dire qu'on voit mal ce que nous pourrions faire. Ce n'est plus guère le temps des croisades et nos dernières expériences en Afghanistan ou en Irak (où nous commençons à regretter la belle époque de Saddam  Hussein qui savait, lui, au moins, faire respecter la laïcité baasiste) n'ont pas été très concluantes, c'est le moins qu'on puisse dire. Il est bien loin le temps où Napoléon III pouvait envoyer un corps expéditionnaire protéger les maronites du Liban que massacraient les Druzes.
Mais au moins restons lucides et surtout arrêtons de ressortir une fois de plus la fameuse « repentance » qui nous sert désormais pour maquiller toutes nos lâchetés.
Hier, un imbécile de service nous a longuement expliqué à la télévision que si les islamistes égyptiens massacraient les coptes c'était parce que ces chrétiens de la vallée du Nil étaient « les représentants de l'Occident », les ambassadeurs de la culture européenne », les symboles vivants du capitalisme, du néocolonialisme, du dollar et du coca-cola. En un mot, les ultimes survivants de l'époque coloniale. Autant dire, à l' en croire, que les Islamistes avaient parfaitement raison de vouloir éliminer ces survivances d'un passé détesté.
*L'imbécile était, en plus, un inculte*. Les coptes sont les descendants du peuple des pharaons. « Copte » veut dire « égyptien ». Ils étaient sur les bords du Nil bien avant la conquête arabe et musulmane. S'ils sont plus nombreux au sud, entre Assiout et Assouan, c'est précisément parce qu'ils ont fui les cavaliers conquérants venus d'Arabie.. Ils avaient leurs églises bien avant que nous ne construisions nos cathédrales.
On peut d'ailleurs dire exactement la même chose de tous les chrétiens d'Orient qu'ils soient catholiques (de rite d'Antioche, de rite syriaque comme les maronites libanais, de rite byzantin, de rite arménien, de rite d'Alexandrie) ou « non chalcédoniens » comme les coptes, ou orthodoxes (ayant leur patriarcat soit à Istanbul, soit à Alexandrie, soit à Jérusalem, soit à Damas). Tous sont « chez eux » dans ces pays-là depuis des millénaires, certains parlant encore l'araméen, la langue du Christ. En faire des ambassadeurs de l'Occident, des représentants du capitalisme colonial est évidemment une absurdité.
Même si, en effet, ils sont « de culture chrétienne ». Mais ils l'étaient avant nous. Nous ne pouvons rien faire pour les protéger, mais au moins ne les trahissons pas en reprenant à notre compte les accusations odieuses de leurs assassins. Nous pouvons les accueillir, comme nous nous devons d'accueillir tous ceux qui sont persécutés. Beaucoup ont déjà fui leur pays.
Mais, en tous les cas, ne continuons pas à nous boucher les yeux, à parler de «l'amitié islamo-chrétienne », d'un « Islam à l'occidentale», de « la cohabitation harmonieuse des trois monothéismes ».
> > > Soyons intransigeants avec les règles de notre laïcité, mais ne nous laissons entraîner ni vers la stigmatisation ni vers la discrimination (surtout si elle devait être « positive », comme le souhaitent certains), car ce serait, évidemment, faire le jeu des fanatiques


Aujourd'hui, la grande mode est d'évoquer, d'invoquer à tout bout de champ "les années les plus sombres de notre histoire". 

C'est souvent absurde et parfois odieux. 

Mais s'il y a une leçon qu'il ne faut jamais oublier c'est bien celle de Munich, Churchill avait dit : « Ils ont préféré le déshonneur à la guerre et ils auront les deux. »


Il ne faut jamais tenter de pactiser avec ceux qui vous ont déclaré la guerre.


Un ami, Patric, me dit : "jette un coup d'oeil c'est édifiant !!! (surtout lorsque je constate mes surtaxes, impôts etc..)



« IL Y A D’AUTRES CAHUZAC A GAUCHE COMME A DROITE »
23/05/2013

L’un des témoins clé dans l’enquête sur le compte suisse de Jérôme Cahuzac se confie au micro de France Inter.



Pierre Condamin-Gerbier, un français de 42 ans, a travaillé pendant 4 ans (de mai 2006 à juillet 2010) pour le groupe Reyl et Compagnie, la société de gestion financière (devenue une banque en novembre 2010) qui s’est occupée du compte suisse de Jérôme Cahuzac, jusqu’à son transfert à Singapour, comme l’a révélé le site Médiapart.

Pierre Condamin Gerbier était associé-gérant de la filiale Reyl Private Office.  « Je m’occupais d’une ligne de métier bien spécifique, celle du family office, explique Pierre Condamin-Gerbier, c'est-à-dire le conseil de grandes fortunes, non pas comme gérant de leurs actifs financiers, mais comme “un super secrétaire privé”. J’étais un régisseur d’actifs qui facilitait le quotidien et la gestion de l’ensemble du patrimoine de ces familles. » Il a également travaillé chez UBS ainsi qu’au Crédit Suisse.

Pierre Condamin-Gerbier a été entendu à trois reprises, ces dernières semaines, par les enquêteurs et par les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire : le 13 février, le 28 mars et le 18 avril 2013. A la lumière de ses déclarations, les juges d’instruction ont récemment demandé au parquet de Paris une extension de leurs investigations à d’éventuels autres fraudeurs du fisc, au sein de l’établissement Reyl.

Pierre Condamin-Gerbier assure que lorsqu’il travaillait chez Reyl et Compagnie, il  « ignorai[t] la présence du compte de Jérôme Cahuzac » et qu’il n’a « donné aucun nom aux enquêteurs et aux juges d’instruction » dans l’affaire Cahuzac.

En revanche, Pierre Condamin-Gerbier explique au micro de France Inter que Jérôme Cahuzac n’est pas le seul responsable politique ayant un compte non déclaré en Suisse. « L’ensemble de l’échiquier politique est concerné », déclare Pierre Condamin-Gerbier, pour qui, « c’est un secret de polichinelle. » Plus grave, à ses yeux, il ne s’agit pas seulement de fraude fiscale, mais aussi de « financement politique. » « Il n’y a pas qu’une motivation fiscale, dit-il. Il y a d’autres motivations du secret tout à fait détestable. »

« Il n’y a pas qu’un Jérôme Cahuzac. Ce n’est pas juste le mensonge d’un homme. C’est le mensonge d’un système », résume Pierre Condamin-Gerbier, qui dénonce « le double discours » et « l’hypocrisie de la classe politique française », à ce sujet. « Si la justice va au bout, cette affaire peut aller très loin, dit-il. Jusqu’à la révélation d’une pratique systémique de fraude impliquant des gens importants : des politiques, mais aussi des hommes d’affaires et des sportifs. » « Ces pratiques n’ont pas disparu, ajoute Pierre Condamin-Gerbier. Elles sont simplement devenues beaucoup plus techniques, plus complexes, plus opaques. »

Suite à ses récentes déclarations, l’ancien cadre de la banque Reyl explique, enfin, avoir été menacé : « On m’a fait savoir qu’il pourrait m’arriver des choses,… ou à ma famille. »

Pour écoutez le témoignage de Pierre Condamin-Gerbier


Pour écouter le témoignage de Pierre Condamin-Gerbier


Les sociétés off-shore de Reyl au Panama
« Notre forte croissance n’est en rien liée au développement d’une clientèle offshore. » C’est ce que déclare, le 11 avril 2013, le directeur-général du groupe Reyl et Cie, François Reyl, dans les colonnes du quotidien économique suisse, L’Agefi.  Pourtant, selon les données publiées par OffshoreLeaks, dans le journal Le Monde, « entre septembre 2008 et mars 2009, Reyl a crée six sociétés aux Seychelles (…) à disposition des clients qui ne souhaitaient pas voir leur compte déménager à Singapour. » Toujours selon le Monde, « d’autres sociétés, qui ne figurent pas dans les données informatiques récupérées, auraient également été crées aux Iles Vierges britanniques, à Panama et au Costa Rica. »

Par ailleurs, selon nos informations, le fondateur de Reyl et Cie, Dominique Reyl est, ou a été, administrateur de 13 sociétés offshore panaméennes depuis les années 70. Il est actuellement officiellement toujours administrateur de deux sociétés off-shores panaméenne (l’une créée en mai 1975, l’autre en mai 1999) qui sont toujours actives. Dominique Reyl a démissionné de la direction de quatre « panaméennes » (créées en mars 1977, août 1998, juillet et décembre 2001) qui sont également toujours actives aujourd’hui. Une démission intervenue le même jour, le 9 novembre 2009… au profit d’un avocat genevois.

Réécouter le reportage de Benoît Collombat