mardi 29 novembre 2011

Petite pause jusqu'au 2 décembre

Parti en ballade sur Paris

Code pénal dès 12 ans !!!

BIGRE !!!! Billet du 29 novembre 2011

L'UMP veut un code pénal pour mineurs et des sanctions à 12 ans !

Réuni en convention à Villeurbanne ce mardi, le parti présidentiel présentera une batterie de mesures pour lutter contre les «nouveaux phénomènes de délinquance» et «le sentiment d'impunité». (Libé)

 

Pour ma part, j'ai toujours imaginé qu'à cet âge la responsabilité des parents était toujours engagée et ce, jusqu'à leur majorité.

Que des parents n'arrivent plus à corriger (pardon , "éduquer" leur enfant ( il y  a des coups de pied au c... qui se perdent !), il faut à mon avis :

a) Aider ces parents dans leur rôle d'éducateur (l'éducation passe d'abord par la famille) donc intervenir auprès d'eux et tenter de les aider par tous les moyens.
...

 b) en cas de récidive des parents qui ne peuvent ou ne veulent plus s'occuper d'éduquer leur enfant qui lui continue dans la délinquance ==> toucher "vraiment" au porte feuille des parents.

c) si la récidive (b) des parents persiste, engager leur responsabilité pénale !

d) au moment de (c), placer l'enfant en centre éducatif spécialisé (à l'époque nommé école de réforme)

e) éviter d'envoyer l'enfant à l'école du crime que sont, de l'avis de tous, les prisons.

f) considérer qu'en cas de délinquance aggravée (agressions sur les personnes, vols à main armée, crimes de sang et ...) le juge pour enfants a loisir, l'inscrire dans la loi, de "pénaliser" dès 16 ans (donc considérer l'ado comme un adulte qu'il est devenu et le traiter comme tel).


Mais à force de surfer, avec une mentalité "électoraliste" sur de tristes événements comme l'assassinat d'Agnès par un récidiviste, l'UMP taille, lui-même, des bâtons pour se faire battre... aux élections !!!

Les radars fixes.... merde enfin.....

Je vous cite texto un extrait du Parisien de ce jour (tout le monde ne lit pas ou ne peut pas lire Le Parisien); mais si ce qui est dit est vrai, c'est une HONTE ! On vient d'annuler de facto l'usage fondamental des radars, leur but ultime : réduire le nombre d'accidents de la route, de blessés et de morts !  

Je comprends mieux que plusieurs peuvent facilement se faire la réflexion: "si on est dirigé de façon aussi machiavélique comme un peuple de moutons bêtes comme ceux de Panurge, alors pouquoi pas Le Pen.... au moins on sait à quoi s'attendre" !!

CITATION intégrale du Parisien  (copie /collé) :

Depuis hier, les avertisseurs de radars, ces appareils que 6 millions d’automobilistes français collent sur leur tableau de bord pour éviter d’être flashés, deviennent des « outils d’aide à la conduite ». Conformément à un accord passé entre le et les fabricants, ils ne bipent plus pour signaler l’emplacement exact d’un radar mais une zone de danger plus ou moins étendue selon le réseau routier. 



Si l’efficacité des appareils reste pratiquement la même aujourd’hui, puisque chaque zone correspond à la présence d’un radar, elle le restera pour une très courte durée! En effet, à l’occasion d’une nouvelle mise à jour programmée pour la mi-décembre, les appareils deviendront, en un clin d’œil, totalement inoffensifs et inutiles à leurs propriétaires.


A cette date, le gouvernement instillera une nouvelle liste, très fournie, de zones dangereuses. Chaque préfet a été invité, par l’intermédiaire d’une circulaire de la
que « le Parisien » - « Aujourd’hui en » a pu consulter, à fournir très rapidement une carte routière départementale des zones à danger. « Une consigne orale a été donnée aux préfets de rassembler dix fois plus de zones que de radars, raconte sous couvert d’anonymat un ingénieur de travaux publics. Dans un département avec 25 radars fixes par exemple, pas moins de 250 zones de danger ont été compilées, ce qui veut dire qu’un automobiliste sera prévenu seulement une fois sur dix de la présence d’un radar! » Autant dire que les « outils d’aide à la conduite » émettront très fréquemment des bips, qui ne voudront plus rien dire. Ils perdront instantanément tout intérêt aux yeux des automobilistes cherchant à éviter les amendes pour excès de vitesse.

La méthode utilisée pour identifier ces zones à risques fait également hurler les professionnels de la route. Toujours selon la circulaire, toutes les voies signalées par un panneau de danger — il en existe 28 dans le Code de la route — ou encore celles dont la limitation de vitesse ne correspond pas à la norme (une route nationale à 70 au lieu de 90 par exemple) sont ainsi éligibles au statut de « zones de danger ». « En ne donnant que quelques semaines aux préfets, qui avaient jusqu’au 21 octobre pour rendre leur copie, mais aussi en prenant des critères complètement absurdes techniquement ou en termes de sécurité routière, on comprend l’objectif de la démarche, dénonce Thierry Latger, secrétaire général du Snitpect-FO (Syndicat national des ingénieurs des travaux publics de l’Etat et des collectivités territoriales). Il s’agit de brouiller au maximum l’information sur la position des radars fixes. Dans certains départements (NDLR : comme celui de la Sarthe) les services de gestion de voirie et mêmes certaines sociétés d’autoroutes ont été jusqu’à refuser de collaborer avec les services de l’Etat pour l’établissement des cartes. » La question des radars reste toujours aussi sensible.

FINCIT

et vous? vous en pensez quoi !! Moi je pense radars = pompe à fric (lire billets précédents) !! et qu'on ne vienne plus nous causer de sécurité routière en avançant masqué !!

Ohlala je suis de MAUVAISE humeur ! faut pas prendre les enfants du Bon Dieu....... sacramant*

*voir définition des jurons québécois (et encore c'est pas le pire que j'ai en tête !!

lundi 28 novembre 2011

la Présidentielle !! à quoi sert le premier tour? inutile ??

dernière note du 28 novembre 2011 (ça me démangeait depuis quelques jours...)

J'apprenais par les journaux que Hervé Morin se présentait aux présidentielles de 2012 (tout en disant voter UMP au 2° tour...) Pour cela, à part la subvention de l'Etat (+/- 690 000) il "aurait" contracté un emprunt de 2 millions d'euros pour sa campagne. Bon c'est son choix, surtout au moment où on cause et recause d'endettement...

Puis les divers analystes, sévères, disaient que le "coup" du contrat  PS - Verts sur le nucléaire avait surtout à la clef un "arrangement entre amis" pour des postes verts....dans certaines circonscriptions... Si c'est vrai (je ne tenais pas la chandelle...) c'est se moquer de l'électorat :: vraiment !! et on laisse faire !??

Lorsque je travaillais en Afrique, lors de certaines élections présidentielles, le votant, pour voter, avait à sa disposition une feuille de vote qui tenait plus du journal quotidien à 25 pages que d'un bulletin de vote; et ce pauvre africain, n'est-ce pas, n'avait pas le choix tellement il y avait de candidats !!

En France, à ce jour, nous savons que se présenteront:

UMP :
- Nicolas SARKOZY, Président de la République.

- Dominique de VILLEPIN, Ancien Premier Ministre.
  ??? c'est vrai cela ??


PS :
-  François HOLLANDE
Président du Conseil Général de Corrèze. Ancien Premier Secrétaire du PS.
Né le 12 Août 1964 à Rouen.



MRC:
- Jean-Pierre CHEVENEMENT.


MODEM :
- François BAYROU


CAP21:
- Corinne LEPAGE


EUROPE ECOLOGIE:
- Eva JOLY
Députée Européenne. Ancienne juge d’instruction.


FRONT DE GAUCHE :
- Jean-Luc MELENCHON


CPNT:
- Frédéric Nihous


FN :
- Marine LE PEN

Parti Chrétien Démocrate:
- Christine BOUTIN

plus donc Hervé Morin du Nouveau Centre..

Le calendrier, à ce que je sache, est le suivant:

  • Vendredi 16 Mars 2012 à 18 heures: Date limite de dépôt de 500 parrainages nécessaires aux candidats.
  • Lundi 19 Mars 2012: Publication de la liste des candidats.
  • Lundi 9 Avril 2012: Début de la campagne électorale officielle.

Bon ! on a encore du temps......

Quel est l'avantage d'être élu au premier tour ? réponse : du fric !!

Un député reçoit 13 512 euros bruts a minima, par mois décomptés comme ceci (sans compter les avantages en "nature" non chiffrés (non je ne cause pas de DSK):

Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 246,81 € net par mois.


Indemnité représentative de frais de mandat : 6 412 € bruts par mois, pour faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d'habillement...)


Avantages : 9 138 € mis à disposition pour rémunérer ses collaborateurs, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, remboursement des forfaits de cinq lignes téléphoniques et d'un abonnement internet. Le président de l'Assemblée nationale jouit d'une indemnité propre de plus de 14 000 €.


Cumul : possible. Un député ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d'autres mandats électifs que dans la limite d'une fois et demie le montant brut de l'indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 €. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux.

A titre de curiosité vu que je causais de l'âge de nos sénateurs... : a minima , 13 340 bruts / mois décomptés comme ceci (quand même intéressant à 40 ans, compte tenu du %% de présences/absences au Sénat):

Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 405,76 € net par mois.


Indemnité représentative de frais de mandat : 6 240,18 € bruts par mois pour faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d'habillement...).


Avantages : 7 548 € mis à disposition pour rémunérer ses collaborateurs, dotation micro-informatique, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, forfait global de communications téléphoniques. Le président du Sénat jouit d'une indemnité propre de plus de 14 000 €.


Cumul : possible. Un sénateur ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d'autres mandats électifs que dans la limite d'une fois et demie le montant brut de l'indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 € net. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux.

Et un Secrétaire d'Etat ??? passons sur les autres...

Traitement mensuel : 13 411 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (10 477,88 €), une indemnité de résidence (314,33 €) et une indemnité de fonction non imposable (2 619,47 €).


Avantages : logement de fonction ou prise en charge par l’État d'une superficie maximale de 80 m² plus 20 m² par enfant à charge, accès gratuit au réseau SNCF, voiture de fonction et chauffeur, quota de déplacements aériens.


Cumul : possible. Un secrétaire d’État ne peut cumuler son indemnité ministérielle avec des indemnités de mandats électifs que dans la limite d'une fois et demie le montant de son traitement ministériel. Autrement dit 6 706 € bruts par mois. Un secrétaire d'Etat peut donc toucher jusqu'à 20 117 € par mois de la part de l’État. (toujours à part les avantages en nature non chiffrés ici)

Et tout ce beau monde a refusé la proposition de loi permettant de baisser les salaires et indemnités; non pas nous !!! mais les autres = OUI !!  Il faut se serrer la ceinture les copains !! mais pas nous !!

Ce qui me semble ressortir clairement, c'est que: se présenter candidat à l'élection présidentielle, tout en sachant nettement qu'on ne sera pas Président de la République, présente un autre avantage fort important : je suis élu (éventuellement mais c'est selon les "arrangements") et je toucherai 13 512 euros par mois a minima. Et je risque de me voir offrir un maroquin...) à 20 000 euros/mois a minima....  C'est sans doute mieux que vous et moi, moi dans tous les cas....

Je m'exerce avec ma boule de cristal...... et je vous le dis : avec cet éparpillement démentiel, au 2° tour, on aura : Mr Sarkozy et Mme Le Pen , à coup sûr !!!
et ce sera : Tout sauf Le Pen....  belle leçon de démocratie !!


ACHETONS FRANCAIS !!

Billet du 28 novembre 2011

Une goutte d'eau dans l'océan sans doute mais il s'agit d'une façon efficace, au niveau de chacun, de contribuer à la relance de notre économie.... Je continue d'y croire; allant même jusqu'à acheter "local" quand mes ressources me le permettent (concurrence des prix hyper vs petit épicier du coin par exemple) mais j'essaie....

Survolant L'Express du 23 novembre, section économie high tech qui m'intéresse, je découvre ce qui est facilement zappé puisqu'écrit en colonne étroite sur 2 pages séparées par des pages de pub... et qui nous touche parce que vendus en France partout... Certains sont franco-français....

  • Philips Téléviseurs cédé à TVP (Chine) 2012
  • Ericsson division "mobiles", cédé 2011 à Sony Japon
  • Médion, ordinateurs , GPS, écrans plats etc, cédé 2011 à Lenovo (Chine)
  • SAGEM mobiles cédé 2011 à du capital risque et en redressement judiciaire depuis mai 2011
  • Siemens mobiles, téléphonie, PC : 2 cessions, à Taïwan (2005 Benq) et au Japon (2009 Fujitsu)
  • Thompson téléviseurs cédé 2007 à TCL (Chine); depuis la marque est vendue sous licence.
  • Alcatel mobiles cédé 2005 à TCL (Chine)

Et il doit bien y en avoir d'autres qu'on ne connaît pas ou mieux :: IL Y EN AURA D'AUTRES..... Dans ces exemples ci-haut, on ne parle pas de "délocalisation" mais d'ACHAT !! Les nouveaux proprio sont chinois ou asiatiques !

Vous le saviez, vous ??

Moi cela m'a fait un choc.....et quand on sait la situation "humaine" des ouvriers sur les chaînes d'assemblage chinoises, les suicides etc.... Il semble que la mise en place de robots (qui remplaceront les humains) est déjà engagée ! C'est Asimov qui doit rigoler là-haut... intéressant de relire sa production littéraire sur les robots (romans)

A plus et n'hésitez pas à commenter et à diffuser si le cœur vous en dit.....  H.

les radars & infractions (suite)

note du 28 novembre 2011


En cette période où l'hiver arrive... (...vera ?) et où les fêtes de décembre et de fin d'année peuvent conduire à tous les excès, la sécurité routière est de première importance ! Tout le monde en convient non?

L’État a inscrit dans la loi des finances 2012 un montant prévisionnel de 1,398 MILLIARDS d'euros au titre des revenus liés aux infractions routières ! Je me demandais aussi combien ces flashes (entre autres) pouvaient rapporter:: c'est la SECU qui va pouvoir souffler un peu car le TROU de la SECU nous préoccupe tous n'est-ce pas ...

Sauf que la Loi de finances prévoit que ces revenus seront affectés au service de la Dette.....

Donc cela inscrit noir sur blanc que radars = pompe à fric = réduction de la dette; c'est très bien de réduire la dette:: il FAUT le faire.... mais ne pas venir nous casser les c ..... avec la diminution du nombre de morts...... Les radars ne sont pas là pour cela et, dans la transparence souvent mise de l'avant, appelons un chat un chat et que l’État le dise clairement!

La diminution des blessés (dont on cause peu) et des morts n'est qu'un effet collatéral, valable certes, mais il faut le dire et ne pas faire semblant autrement..... Des statistiques mensuelles ou trimestrielles devraient être publiées exposant clairement: 
  1. le nombre d'accidents avec blessé et morts
  2. le nombre de blessés
  3. le nombre de morts
  4. le delta d'une statistique sur l'autre par exemple fictif : au 30 novembre : 50 accidents en novembre, cumulé 450, 4% d'augmentation sur le mois précédent... etc...
Le nombre de morts sur les routes c'est important mais ce n'est qu'une des 3 variables ! les blessés ne sont pas ( ne me sont pas) connus, à ce que je sache...

Ciao.  Je pense bien revenir ce jour plus tard

dimanche 27 novembre 2011

Légion d'Honneur (partie II du précédent billet)

Mais qu'est ce que la Légion d'Honneur ! je m'imaginais la plus haute distinction accordée, après un sévère examen des qualités, à un petit nombre.... (ou encore qui n'est pas la portée du premier venu....)

Le site L'Internaute m'informe que  CIT :

Le Premier Consul Bonaparte crée l’Ordre national de la Légion d’honneur le 19 mai 1802, avec l'objectif de récompenser "la bravoure militaire et le mérite civil".

» La plus haute distinction nationale : Au lendemain de l'abolition des ordres nobiliaires, il souhaite constituer un corps d'élite au service d'une nation française unifiée. "Si l'on distinguait les hommes en militaires ou en civils, on établirait deux Ordres tandis qu'il n'y a qu'une Nation. Si l'on ne décernait des honneurs qu'aux militaires, cette préférence serait encore pire car, alors, la Nation ne serait plus rien," déclare le Premier Consul. La Légion d'honneur devient ainsi la plus haute distinction nationale.

» Inflation au XXe siècle : Le XXe siècle marque un tournant en ouvrant l'ordre à une plus grande diversité d'activités. Les Première et Seconde Guerres mondiales entraînent également l'explosion des effectifs. Pour récompenser le courage des combattants, de nouveaux titres de nomination apparaissent : législation sur les mutilés de guerre, titres posthumes.... Ils seront maintenus pour les guerres d'Indochine et d'Algérie.

» Nouveau code voulu par De Gaulle : Lorsque le général de Gaulle devient Grand Maître de l'Ordre en 1962, la France compte 300 000 légionnaires. Pour freiner cette croissance exponentielle et renforcer la valeur de la plus haute récompense française, il entreprend avec le général Catraux, grand chancelier, une refonte de l'Ordre : il fait adopter un nouveau code de la Légion d'honneur qui prévoit des contingents triennaux. Aujourd'hui, on compte environ 100 000 décorés.
"Si la Légion d'honneur a survécu à tous les régimes et s'affirme aujourd'hui comme une décoration mondialement connue, c'est qu'elle a su s'adapter à la société", souligne le secrétaire général de la Grande Chancellerie. 

Tout en restant le couronnement d'une carrière pour les militaires, l'ordre accueille aujourd'hui de plus en plus de civils. Les nouveaux contingents pour les trois années à venir s'efforceront aussi de mettre en valeur de nouveaux domaines jusque-là peu pris en compte comme la recherche, le social, le bénévolat ou l'associatif. FINCIT

C'est bien ce que je croyais : les mots "élite" "couronnement d'une carrière" etc... mais c'était sans compter sur le site Cpolitic qui me rappelle (et je m'étonnais "en secret" de certaines nominations, me disant "et pourquoi pas moi ??". Cpolitic écrit (Googlez le terme Cpolitic) CIT:

Isabelle Adjani, Emmanuelle Mignon, François Pérol, Raymond Aubrac, Mireille Mathieu, Emir Kusturica. Voilà quelques noms jetés en pâture aux différents médias classiques pour faire passer un « circulez y’a rien à voir » Et bien non! Il n’y a pas « rien à voir » car justement la liste de la Légion d’honneur 2010 permet de se faire une idée de la collusion entre le pouvoir en place et les personnalités du monde du spectacle, de la vie associative, de la diplomatie et du sulfureux monde des affaires. Cpolitic vous propose un décryptage dans une liste longue comme un jour sans fin.

Oubliez la Rupture! Nicolas Sarkozy fait exactement comme ses prédécesseurs, mais toujours de manière plus voyante, même si évidemment les termes comme « directeur général d’un groupe industriel », ont de quoi en rebuter plus d’un.

Ainsi distinguer des résistants, des artistes, des présidents de collectivités locales, d’associations, des personnes inconnues mais illustres de part leur geste d’un jour, (sauver une personne): aucun problème.

Mais est-il normal, dans une « République Irréprochable » de décorer d’un tel insigne des responsables d’entreprises privées, fers de lance de lobbies pharmaceutiques, énergétiques, militaires ou financiers?

Évidemment non…

Grand officier
M. Dehecq (Jean-François), président d’honneur d’un groupe pharmaceutique
, décrypté cela donne, « président et fondateur du géant Sanofi Avantis » Un groupe qui, rappelez-vous, a littéralement explosé ses résultats avec la fameuse Grippe A  FINCIT  et la liste continue sur le site..... Intéressant quoi !!!...

Au moment d'écrire certains billets, il m'arrive de me demander si, en France, on ne prend pas malin plaisir à marcher "sur la tête"..... non ??

Sénat et Légion d'Honneur...

Billet du 27 novembre 2011

Hier soir je regardais rapidement Ruquier afin de constater jusqu'où on peut aller "masqué"... 

L'invité, vert "Europe Écologie de l’Essonne", Jean-Vincent PLACE s'est exprimé "longuement", brillamment je dirais, au point que Ruquier lui demande, en plein milieu de cette logorrhée: "on peut en placer une?...". Mais qui est-ce ce monsieur coréen à la langue bien pendue?

Le Point m'informe que (il faudrait savoir si c'est PLACE ou Placé non?)  CIT:

L'écologiste Jean-Vincent Placé, qui voit s'ouvrir les portes du Sénat à 43 ans, a longtemps été l'homme de l'ombre des Verts, apparatchik aux coups tordus pour les uns, fin tacticien adepte du compromis pour les autres. Élu dans l'Essonne en tête de la liste d'union PS-EELV-PCF, Jean-Vincent Placé, Coréen atterri à 7 ans dans une famille bourgeoise normande, tout droit venu d'un orphelinat de Séoul, entre donc au Palais du Luxembourg. Fierté particulière ? "Je n'ai jamais fait l'Asiatique de service, je revendique d'être Français", a-t-il dit dans son bureau de vice-président aux transports de la région Ile-de-France.

Passionné d'histoire de France, Jean-Vincent Placé, chevalier de l'ordre national du Mérite, n'a "pas envie de faire pleurer" sur son parcours.... etc...
Ex-étudiant en droit bancaire à Caen, il se définit comme "clairement ambitieux, organisé" et "ultra-déterminé". Il a appris l'écologie à La Rochelle avec son "deuxième père" Michel Crépeau, député-maire radical de gauche qui a développé le vélo dans sa ville et lutté contre la "malbouffe" en interdisant toute ouverture de McDonald's. "J'ai pas attendu José Bové !" lance, goguenard, cet "écolo par conviction" pour qui "justice et solidarité doivent être alliées à la protection de la planète".

Beaucoup voient pourtant son ralliement aux Verts en 2001 comme du simple opportunisme, critiquant son cynisme en politique et son goût immodéré du rapport de forces. Mais ses partisans louent l'art du compromis et la loyauté de ce personnage complexe à l'humour décapant, amoureux des bonnes tables et repas à rallonge en bon "rad-soc". De toutes les négociations externes, il oeuvre aussi en interne, prenant en duo, avec Cécile Duflot, le pouvoir chez les Verts en 2006.

"Richelieu des Verts"
"Richelieu des Verts" et apparatchik pour Daniel Cohn-Bendit ("mon meilleur attaché de presse !"), ce fan de films à l'eau de rose s'était fait remarquer l'an passé, opposant la "jeune dynamique" Duflot à la "vieille éthique" Eva Joly, qu'il soutiendra ensuite officiellement face à Nicolas Hulot.

Après le Sénat, si la gauche gagne en 2012, il se voit ministre de l'Intérieur ou du Budget. En tout cas, pas secrétaire d'État, a-t-il dit au PS : "Maman va penser que je fais le courrier !"
FINCIT

"Avancer à un pas de sénateur..." "sage comme un sénateur" etc... J'ai toujours cru que le fait d'accéder au Sénat corrélait un certain âge, l'expérience qui va de pair ainsi qu'un certain morceau de sagesse  sinon de sagesse certaine...

En 2008 lors des Sénatoriales (source : Le Sénat) la répartition des nouveaux élus était:

Effectif par tranche d'âge
Tranche d'âge       Total        %
moins de 41 ans       4          6,2
de 41 ans à 50 ans   13        20,0
de 51 ans à 60 ans   22        33,8
de 61 ans à 70 ans   25        38,5
de 71 ans à 80 ans     1          1,5
Total 65

En 2011, la répartition des élus est celle-ci (même source)

Effectif par tranche d'âge
Tranche d'âge          Total         %
moins de 41 ans         5            2,9
de 41 ans à 50 ans      17         10,0
de 51 ans à 60 ans      58         34,1
de 61 ans à 70 ans      75         44,1
de 71 ans à 80 ans       13          7,6
plus de 81 ans               2            1,2
Total 170

Le Sénat est composé de 348 sénateurs, élus pour un mandat de six ans.  C'est donc dire que 1 sénateur sur 3 a moins de 60 ans et 39 sénateurs ont moins de 50 ans...; 9 = moins de 40 ans et cela, juste en considérant les 2 dernières sénatoriales..  Et je ne me suis pas encore occupé de la place (%) des femmes dans le lot.... L'égalité de sexes est une belle théorie non ? !! Il faudrait que je trouve la répartition totale actuelle..... je vais voir !

Nous sommes en République  n'est-ce pas ? République? hummmmmm ..... Wikipédia vient à mon secours !! : "Le mot « république » provient du latin res publica qui signifie au sens propre « chose publique » et désigne l’intérêt général puis le gouvernement, la politique et enfin l’État. La république (Politeia) de Platon, Le politique (Politike) d'Aristote, et De la république (De re publica) de Cicéron, traitent tous des formes de gouvernement. Res, en langage juridique latin désigne la cause plaidée (Dictionnaire étymologique latin). 

Historiquement, il s'agit de la cause de la plèbe, plaidée par le tribun - représentant des « tribus » - devant le Sénat romain, composé des patriarches des familles connues de Rome. FINCIT

Alors je me dis, partis comme cela, nos sénateurs ont du chemin à faire pour atteindre la sagesse des patriarches... non? ...

allez ciao   je reviens en partie II sur la Légion d'Honneur et autres déco...



samedi 26 novembre 2011

On nous ment ? est-ce possible?

Billet du 26 novembre 2011

J'admets être fana de séries américaines ou mieux: anglaises style Mi-5 (Spooks), ou encore de ce que fait le producteur Jerry Bruckheimer. J'aime leurs intrigues et le déroulé de leurs scenarii. Sans doute suis-je d'une certaine manière influencé par ce que j'analyse durant ces visionnements... Je peux l'admettre facilement.

Ce soir, sur Canal Plus, passait le film FAIR GAME (2010) avec Naomi Watts et Sean Penn concernant le mensonge de Bush et la guerre d'Irak. Ce film relate comment , pour arriver à leurs fins dans cette sale guerre, les plus hautes autorités américaines (Bush, Rover & co...) ont manipulé l’information destinée au public en mentant sur l’existence d'armes de destruction massive et, pour cela, allant jusqu'à dévoiler au monde l'identité de la directrice CIA des opérations "sous couverture" (covert operations) chargée du dossier de non prolifération des armes nucléaires ou de destruction massive.

Cet agent de la CIA du nom de Valérie FLAME avait découvert grâce à son réseau d'agents infiltrés que l'Irak ne possédait PAS de telles armes ni n'avait d'installations destinées à produire l'arme nucléaire, lesdites installations ayant été totalement détruites lors du début de la première guerre en Irak.... Mais le président Bush , avec entre autres , son allié UK, voulait à tout prix déclencher cette guerre dont les dommages collatéraux ne finissent plus de finir...

Cela n'est pas sans déclencher dans ma tête un signal d'alarme lorsqu’on entend parler de l'Iran. Le dictateur iranien n'améliore pas ses positions par ses nombreuses déclarations fracassantes concernant Israël, l'Occident et ses infidèles... C'est comme si le même scénario était en train de se rejouer.... entre vérités, contre-vérités, mensonges et manipulations...

Le danger immédiat (voir Clear and Present Danger en DVD) est d'une part, Israël qui possède l'arme atomique (et qui n'attendra pas "juste" de "rétorquer"...) et d'autre part l'axe indivisible Syrie-Iran. Or la Syrie est un baril rempli d'explosifs sur le point d'exploser; de plus, la Syrie se situe sur une position géopolitique UNIQUE à la croisée de plusieurs lignes de fracture au Moyen Orient.... Quels lendemains nous prépare-t-on.... avec quels mensonges...?

Je pense à l'Iran et, chaque fois qu'on en cause dans les journaux, sur Internet ou au journal télévisé, dans ma tête, devant mes yeux, l'image de Bush à la télévision (que j'ai vue à cette époque) mentant effrontément pour entraîner dans la mort des milliers de personnes qu'ils soient des Marines, des Forces Spéciales ou juste des irakiens ordinaires comme vous et moi....

Bien sûr il y a la dette , il y a la Crise, la Récession qui est là sans dire son nom, masquée; tout cela nous empêche de voir ce que sera demain...

Alors je me pose la question : qui aura la stature, la largeur d'épaules, l'expérience pour guider et diriger la France en 2012....?

Ce n'est pas sans m'inquiéter!  autant que de savoir si mon livret A est en danger....

Vous me direz que je regarde trop la tivi et que je devrais me mettre aux dessins animés.... sans doute.... ou encore me trouver un petit coin de sable où enfouir ma tête.....comme une autruche creusoise.

Bonne nuit... ciao !

vendredi 25 novembre 2011

ce soir, on approche les 600 pages lues...

Merci et diffusez..... N'oubliez pas le billet de ce jour 25 nov apparaît beaucoup plus bas dans la liste chronologique car je l'avais commencé "avant"....

H.

lundi 21 novembre 2011

A LIRE !! Rebonds du 21 nov sur Libé

Daniel Schneidermann dans son billet de ce jour (REBONDS) à TRÈS bien ciblé et relaté l'épisode Joffrin au dernier Petit Journal de Yann Barthès (qui incidemment travaille très bien comme journaliste qui a de l'humour , documenté lui..... !!!)

A mourir de rire !!!

dimanche 20 novembre 2011

Liberté, Egalité, Fraternité.... c'est encore vrai ??

Billet du 20 novembre:

Liberté, ça doit aller vu qu'on s'en vante un peu partout... mais les opinions peuvent différer selon la couleur de la peau, le faciès, la religion, le quartier ou la "zone" où l'on habite.... passons pour le moment.

Égalité porte plus à confusion: c'est sûr ==> TOUT le monde est égal sauf que certains sont plus "égaux" que d'autres, surtout si ceux-là sont riches.... avec plein de niches.... Mais on y reviendra car en temps de crise, l'effort doit être égalitaire non?... sinon la Révolution (pas rose ni arabe) sonne à nos portes...

Fraternité , qui est mon propos ce jour, doit bien être cousin de Solidarité non? Mais on se demande si le commun des mortels et ceux qui nous dirigent ou qui prétendent le faire à l'avenir, savent vraiment ce que cela veut dire....

La fraternité est un concept facile à appréhender intellectuellement mais aussi, on l’oublie, souvent inconfortable et exigeant dans son application et sa mise en œuvre.

C'est un mot facile à comprendre et à la portée de tous. Circulez, il n'y a rien à voir : c'est clair, c’est simple et j'ai compris ; tous les humains ne sont-ils pas aussi des frères… tous égaux…  Mais il faut aussi savoir que la fraternité est une valeur parfois, sinon toujours, inconfortable dans son application et ce,  pour plusieurs raisons :

D’abord, il existe différents niveaux de fraternité ou encore disons qu’il existe diverses fratries. Et pour compliquer le tout, les gestes et les actions qui y sont associées et qui en découlent peuvent prendre plusieurs sens et diverses couleurs.

Voyons voir : je suis frère d'abord dans une fraternité biologique : j'ai éventuellement des frères et des sœurs. Je suis aussi intégré d'une certaine façon dans une fraternité biologique « étendue » : j’ai sans doute des parents encore vivants  mais aussi éventuellement des enfants, un conjoint ou un partenaire,  envers lesquels j’ai des droits mais aussi des obligations fondamentales. Sans parler du deuxième cercle...

Je fais partie aussi de ce qu'on pourrait appeler une fraternité amicale : j'ai encore un ou des amis d'enfance qui me suivent fidèlement, qui m'ont suivi tout au long de ma vie d'adulte, posant souvent des gestes désintéressés envers moi ; ils sont très près de moi, très chers.

Je ne peux nier non plus ma participation à une fraternité « sociale » : je vis avec et je côtoie intimement un ou des voisins depuis plusieurs années, voisins solidaires qui sont devenus au fil du temps comme des frères, un peu comme les membres d'une grande famille à la mode africaine.

Je peux, et certains d’entre nous aussi, faire partie d’une famille « religieuse » avec ses codes, ses rites, ses droits et ses obligations…exigeant !

Je fais aussi partie intégrante de ce qu'on pourrait appeler une fraternité « politique », au sens originel étymologique en grec ancien du mot  « polis », la cité. Je vis dans la cité ; la vie de la cité m’affecte de la même façon que j'influe la vie de la cité. J’y ai des obligations. Je ne peux rester spectateur invisible. J’ai des obligations.

Enfin, je participe également  à ce que je pourrais décrire comme une fraternité « sociétale » : je vis en France, en Europe et non pas en Afrique ou en Asie. Les mutations profondes qui pétrissent la société française actuellement ne peuvent me laisser indifférent car elles me touchent et m'affectent profondément, dans mon intimité, dans ma vie quotidienne. Je ne peux rester un spectateur placide. J’ai des obligations.

Toutes ces différentes notions du même concept « fraternité », véhiculant  des valeurs semblables mais  différentes, hiérarchisées selon les temps et les époques, me donnent des droits bien sûr mais elles me créent aussi de belles et réelles obligations. La difficulté majeure est de trier et de prioriser les gestes et les actes attendus de moi. Souvent le dilemme est cornélien, eu égard à mes capacités du moment. Comment concilier l'aide que je dois apporter à ma sœur biologique ou à mon fils avec cette assistance que je dois et que je veux apporter à mon "frère", le SDF devant chez moi ou même juste un voisin.

Ce dilemme commence à rendre mes valeurs « fraternité » fort inconfortables!

Mes semblables et moi-même doivent consulter leurs moyens en même temps que leur cœur afin de ne pas dépasser ce que leurs  ressources leur permettent d'offrir. La charité cesse d'être une vertu, en effet, si elle est faite au préjudice de devoirs plus sacrés et plus pressants : la famille des enfants les parents et les engagements civils. Il s'agit là d'un début de réponse qui touche et varie, disons, selon les « ressources » de chacun mais au final, le tri et le choix du geste approprié restent difficiles. La réflexion reste entière.

Par ailleurs, mes  valeurs « fraternité » sont inconfortables aussi pour d'autres raisons : car le geste fraternel que je poserai peut prendre plusieurs visages…

Ce soir, pour les fins de cet exposé que je veux bref (vais-je y arriver? mais ce soir c'est important !), je vous lance quelques pistes ; à vous d’aller plus loin, de chercher, de réfléchir, de combler les vides, de chercher les mots et les gestes qui manquent…., somme toute de trouver votre voie. A notre disposition, il y a la palette suivante des gestes et actions possibles (limitative il va de soi) :

La compassion
La cotisation avec retour d'impôt à une œuvre de bienfaisance bien sûr (un euro en "retour" c’est toujours utile…)
La commisération (c’est bien triste ce qui lui arrive…)
La pitié (pauvre de lui, il est bien mal pris…)
L’apitoiement (ah je ne voudrais pas que cela m’arrive…)
La sympathie (on lui présente ses « sympathies »..)
La charité
La bonté, avoir l'air "bon"
Le soutien concret, réel, "dans la durée..."
Le partage
L’altruisme
Le geste humanitaire
La générosité, souvent muette, qui devrait toujours rester anonyme.
L’empathie
La sensibilité (je suis sensible à ce qui lui arrive…)
L’émotion véritable (cela me touche profondément…)
La sollicitude
La bienveillance
Le souci de l’autre
La solidarité...

Ici encore,  faire le tri, choisir et prioriser ne sont pas gestes commodes ni confortables. Gardons cela en mémoire et continuons à réfléchir !

En terminant, je vais vous raconter brièvement une petite histoire qu’un ami, un  "quasi-frère décrit ici" de Paris me confiait récemment et qui met en scène un autre parisien qui, lui, est chevalier hospitalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, l’Ordre de Malte. Je l'ai nommée : la parabole de l'hospitalier.

Donc ce frère hospitalier, à la fin de sa réunion mensuelle de l'Ordre, rentrait chez lui et marchait sur les quais de la Seine, content et satisfait, perdu dans de profondes réflexions vraisemblablement d’ordre spirituel (c’est logique : il sort d’une réunion où l'on s'est interrogé sur les plus démunis!). 

Il entend alors un grand plouf et constate qu’un homme semble faire de grands mouvements avec ses bras, plongé dans l’eau froide de la Seine. Il lui crie : « est-ce que tout va bien ? ». Il entend mal  la réponse car l'homme se débat dans l'eau. Il lui répète : « vous êtes sûr que tout va bien ? ». Il ne reçoit que des borborygmes comme réponse. Alors il insiste : «holà, je vois que c'est la troisième fois que vous buvez la tasse…, ça ira ?? ».

Faute de réponse compréhensible, il ajoute en hochant la tête : « sachez mon ami que si tout cela tourne mal pour vous, il y aura bien quelqu'un pour vous faire le bouche-à-bouche ». Et il continua lentement son chemin, de retour, enfin, au plus profond de ses réflexions, fort préoccupé qu'il était de son progrès spirituel… 

Devant lui par terre, sur le quai, posé devant sa petite tente bordeaux des Don Quichotte, un SDF le regarde passer en rigolant comme un dingue, bêtement sans doute, cramponné à sa bouteille de gros rouge qui tache….

Mes "frères" de cette chère devise "Liberté, Égalité, Fraternité", ne tombez pas à l’eau......

samedi 19 novembre 2011

Remèdes contre la peur et la morosité

Billet du 19 novembre


La Crise, la Dette, la Note, les banques et leur avenir ( + notre fric...), les fins de mois qui ne se bouclent plus, le job qui disparaît juste après ce nouveau crédit pour la maison/l'auto..... sans compter, les guerres, les révolutions, les attentats, les enlèvements, etc... (j'en passe : les tremblements de terre à répèt où on ne les attend pas, les tsunami, le temps/météo qui n'est plus celui de l'hiver, les ouragans là où il n'y en avait pas, les inondations à répèt, l'endettement dont on pensait être exempt...). 

Une crainte à visage masqué, noire, cachée, qui ne veut pas se nommer PEUR taraude comme une rage de dent qui ne veut pas s'apaiser.... quotidiennement...

Les divers média , télévisuels, écrits, continus (LCI, iTele etc.. par exemple) et leurs journalistes (pour la plupart, pas tous) me semblent responsables du maintien (même de l'accroissement) de ce climat délétère..... et sournois.

PETITES GOUTTES DANS L’OCÉAN.....

a) les journaux télévisés devraient statutairement commencer chaque midi/soir par une première nouvelle "heureuse, bonne" qui mette en scène des gens ordinaires qui font des choses extraordinaires pour les autres ou bien une nouvelle qui met en relief quelque chose "d'agréable" qui est arrivé : une bonne nouvelle quoi! Ensuite les cata !!!

b) les journaux télévisés devraient se terminer par une nouvelle qui fait rire, une phrase qui fait mouche (pas de raillerie, juste rire de bon coeur.....), une dessin ou une caricature DROLE !!!! On a TOUS besoin de rire... chaque jour !

c) les média papier devraient réserver une petite place en première page à quelque chose qui vient du a) et/ou du b) précédent....

d) les auditeurs/téléspectateurs/lecteurs devraient REDUIRE à 1 épisode par jour, pas plus, consacré aux nouvelles de la France et du Monde. On est inondé d'infos cata en CONTINU.... il faut sortir de là !

e) si on ne se sent pas capables de faire le d) ou que les a) b) c) n'existent pas, il faut alors se couper complètement des news , de TOUTES les news...... Si ça va mal, on le saura bien assez tôt et entre temps, s'occuper de soi, de ses amours, de sa famille, de ses enfants...... et essayer, juste un tout petit peu , de faire le bien, de temps à autre, autour de soi, juste un peu...

f) IMPARABLE : chaque jour, obligatoirement, SOURIRE à un/une inconnue rencontrée dans la rue, au SuperM, au bureau.... juste une fois, pour rien, juste pour apprendre à sourire !!!!  Tiens ! on devrait commencer par cela ! Je ne dis pas sourire tout le temps à tout le monde : NON ==> juste une fois par jour, SOURIRE à quelqu’un, un/une inconnue.... CA FAIT DU BIEN !!!

Ciao et à demain..... commentez ce billet , en souriant, si vous le voulez...